Vous souhaitez découvrir votre constitution unique ?
Vous vous demandez comment maintenir votre équilibre grâce à des gestes quotidiens simples et ludiques ?
Etes-vous curieux de comprendre comment votre alimentation peut vraiment être adaptée à vos besoins naturels pour optimiser votre capital santé ?
Ou simplement, ressentez-vous le besoin d’un massage unique selon la tradition ancestrale de l’Ayurvéda à l’huile chaude ?
Bienvenu chez Ojas Ayurvéda !


contactPour me contacter

Psychologie et Ayurvéda

Selon le Samkhya et le Védanta, le psychisme de l’être humain fonctionne sur 7 niveaux de conscience en interaction les uns avec les autres.

Le premier contact entre l’objet observé et le sujet/observateur, est possible grâce à PRANA (1), l’énergie vitale. Ce contact est l’expérience.
Cette expérience sentie à travers PRANA est ressentie par MANAS(2) / le mental qui est dirigé par les 5 sens de la perception/ INDRIYAS (Toucher, Ouïe, Odorat, Goût et Vue) et les 5 organes de la connaissance JNANENDRIYA (peau, oreilles, nez, langue, yeux). A ce stade, il n’y a pas d’analyse, seulement le ressenti de l’expérience – agréable, désagréable ; bon, mauvais ; sucré, salé…
Cette expérience est passée au filtre de BUDHI(3), le discernement, le raisonnement puis imprimée dans SMRUTI(4), la mémoire.
Ensuite CHITTA(5) est le niveau de conscience qui classe les « images » émergeant de l’expérience vécue ; SMRUTI et CHITTA sont en quelque sorte le disque dur de la conscience, du subconscient et de l’inconscient.
Le processus complet de l’expérience à ces différents niveaux est appelé SAMSKARA. Les racines de la joie, du plaisir, de la douleur sont enregistrées dans Smruti et elles donnent un goût particulier à chacun des SAMSKARAS ainsi enregistrés.
Enfin AHAMKAR(6), l’Ego, est la « machine à images ». Il se tient sur ses gardes et ne souhaite que la sécurité. Il agit comme un filtre, un censeur et renvoie l’observateur aux expériences passées – les SAMSKARAS. En conséquence, l’observateur est toujours dans le passé (CHITTA) et c’est quand il passe au présent, qu’il y a conflit…
Avant de poursuivre, il convient de situer le dernier et plus subtil niveau de l’expérience humaine, l’ATMAN(7), ou Conscience Pure. Cette Conscience Pure, qui est félicité et amour infini, se situe au-delà de toutes les six autres étapes de la connaissance, à la source même de la pensée. Il est la pure conscience d’être ou du pur « je suis ». Par le biais des pratiques yoguiques, le sujet/observateur peut en faire l’expérience directe. A ce niveau, le point de rencontre entre l’observateur et l’objet observé est amour inconditionnel
**************
Ainsi, la psychologie d’une personne va se construire à travers ses multiples expériences par le filtre de l’EGO. Il joue un rôle de censeur, mais tient néanmoins un rôle essentiel dans la réalisation de notre condition humaine. Sans lui, nous sommes sans défense.
Les Samskaras créent des tendances profondément ancrées dans les différentes couches de notre mémoire et déterminent nos comportements. La mémoire veut répéter la même expérience et la répétition d’une même expérience peut être considérée comme « addiction ».
Les chocs émotionnels laissent autant de SAMSKARAS puissants contre lesquels l’Ego, qui ne désire que la sécurité, est en lutte. Les traumatismes et chocs émotionnels sont donc refoulés au plus profond de la conscience. Et la conscience réside dans chacune des cellules de notre corps.
Selon l’Ayurvéda, les traumatismes psychologiques* sont des émotions non digérées et accumulées dans les tissus profonds ; ils sont en quelque sorte les toxines du mental qui circulent dans le corps et sont à l’origine de nombreux maux ou maladies physiques. La médecine moderne appelle cela « somatisation ».
Sur un plan physiologique et anatomique, les expériences sont véhiculées par Prana, jusqu’à la matière grise du cerveau, siège de Sadhaka Pitta (le feu du métabolisme de la pensée) et engrangée dans le cerveau lymbique, siège de Tarpaka Kapha (la mémoire). Le cerveau reptilien, siège de la survie et des automatismes, est directement mis en œuvre par Prana en cas de danger.
Les traumatismes peuvent modifier les fonctions de ces trois parties majeures du cerveau (survie, émotionnel, compréhension) et les relations sociales, le développement mental, le comportement… peuvent s’en trouver fortement altérés.

Le traumatisme va s’exprimer en fonction de la constitution doshique de la personne – PRAKRITI -.
-  VATA exprimera de la peur, nervosité, anxiété, solitude ;
-  PITTA exprimera de la colère, de la haine, de l’envie ;
-  KAPHA exprimera de l’attachement, de l’avidité, de la possessivité, de la dépression.

L’Ayurvéda propose des soins et un accompagnement spécifique pour la guérison des traumatismes et chocs émotionnels et psychologiques.
Par exemple, la Marmathérapie est un puissant protocole de guérison qui agit subtilement sur la mémoire corporelle et mentale. La relaxation profonde, yoga nidra, la méditation sont également des outils d’apaisement et de réconciliation avec soi-même. Ils nous donnent accès à ATMAN où l’on expérimente la Joie sans objet, l’harmonie et la paix intérieure.

* Dans traumatismes psychologiques, nous trouvons : la naissance, la perte (d’un être cher, de son travail, sa maison, d’argent…), les abus physiques, émotionnels, sexuels, les critiques ou blâmes, le divorce, le stress physique, psychologique, émotionnels, la vie quotidienne quand le « C’est ainsi » devient « Cela devrait être », « Cela pourrait être ».